Test de la Minirig Bluetooth

Nous l’avions annoncé dans une news, l’enceinte qui promet une autonomie gargantuesque nous est parvenue ! Alors, info ou intox ? Voici le test de la Minirig Bluetooth !

ERGONOMIE ET DESIGN

 

Relativement sobre, la Minirig Bluetooth est une enceinte cylindrique faite en aluminium anodisé. Le haut-parleur est protégé par une grille en métal très solide et l’enceinte bluetooth est équipée de quatre pattes en caoutchouc pour éviter les risques de glissade. Un design sobre et efficace.

Minirig et son sub

Point positif, étant donné que la bête n’est pas très facile à prendre en main (large de tous les côtés et 435 grammes affichés sur la balance) son constructeur offre une housse de sécurité et un tour de coup avec un petit mousqueton pour pouvoir l’accrocher. Une bien belle initiative, au moins la Minirig Bluetooth ne souffrira pas pendant les transports.

Côté commande, c’est le néant, enfin sans l’application qui va avec. Il n’y a qu’un seul bouton de disponible (avec un éclairage LED) sur la face de la Minirig. Ce bouton n’accueil que trois fonctions de base : mise en route de l’appareil en prolongeant l’appui, la synchronisation avec une autre enceinte Minirig si on appuie deux fois rapidement et enfin deux niveaux de volume d’écoute avec une pression simple.

les-entrees-jack

Ceci dit, à l’heure ou ces enceintes sont justement dédiées à être commandées par nos smartphone ou nos tablette, nous ne trouvons pas ce raisonnement sans fondements.

Les autres commandes tel que le « vrai niveau de volume » ou la sélection des pistes sont disponible via l’application gratuite et téléchargeable pour smartphone.

La connexion filaire se fait via deux prises Jack de 3,5 mm, l’appairage lui est instantanément activé dès la mise en tension de la Minirig Bluetooth, en effet aucun bouton ayant cette fonction n’est disponible. Ceci n’est pas un mauvais point et pourra rendre service à ceux qui ne sont pas familiarisé avec ces enceintes Bluetooth. Veillez par contre donc bien à ce que votre smartphone ai le Bluetooth enclenché car aucun signal d’appairage n’est présent sur la Minirig.

ouverture-de-la-boite

Il est temps de testé le gros point positif de cette enceinte bien évidemment mis en valeur par le constructeur : son autonomie. En pratique et à un volume au 3/4 quart, nous avons pu bénéficier d’un autonomie de 36 heures ! On a fait d’autres choses en attendant hein, mais a notre retour, la Minirig diffusait encore !

batterie-pleine

Le seul point négatif est son temps de charge qui approche les 6h, mais nous lui pardonnons, il faut bien alimenter cette impressionnante autonomie ! Gros point positif donc !

Vous vous demandez surement ce qu’est le cylindre plus gros sur les photos : la minirig peut être équipé d’un mini Sub vendu séparément. Nous ne ferons pas le test sonore qui suit avec, car nous testons toujours les enceintes seules. Néanmoins sachez qu’il se connecte simplement en filaire avec la Minirig Bluetooth et qu’il permet, naturellement, un renforcement des basses.

PERFORMANCES AUDIO

 

Les performances audio de la Minirig sont très correctes. Le manque de basse est légèrement perçu au niveau des grosses caisses, celles qui sont mixées avec de l’attaque ressortent mais les bas manquent un peu en toute situation. Ceci dit la Minirig reste une enceinte bluetooth, donc avec un diamètre de haut-parleur limité, elle donc dans la moyenne au niveau de la restitution des basses.

Les aigus sont par contre très clairs, les voix, les cuivres et les cordes ressortent sans problèmes et ils ne saturent qu’à 90 % du volume.

coure-de-reponse-en-frequence

Le principal creux (comme on peut le voir sur la courbe en fréquence) se situe dans les haut-médiums. Mais il n’est pas réellement significatif à l’écoute, rappelons bien que les trous de fréquences deviennent problématique si la restitution sonore n’est pas homogène, ce qui n’est pas le cas ici.

NOTRE CONCLUSION SUR LA MINIRIG BLUETOOTH

- soit une note finale de 4/5
  • AUTONOMIE !
  • Solidité/Fiabilité
  • Restitution sonore
  • Design
  • Creux Haut-médiums
  • Basses floues ​<90 Hz
  • Application uniquement sur Android
  • Cette enceinte n’est pas parfaite, le manque de commande physique est un peu dommage et son ergonomie général est moins facile à appréhender. Néanmoins, sa restitution sonore, bien qu’imparfaite, est très honorable et surtout son autonomie gigantesque en fait un OVNI dans le paysage des enceintes bluetooth traditionnelles. Si vous êtes en quête d’une enceinte qui jouera toute la journée, musique, film et séries compris, foncez !

     

     

     

     

     

    Adrien C.

    Auteur:

    Fondateur de BlueVibes, Adrien est avant tout un grand amateur de matériel high-tech et de performance audio. C'est donc tout naturellement qu'il en est venu à monter ce projet entouré de rédacteurs avec qui il avait déjà travaillé par le passé sur des sujets similaires. Auteur de la citation : "Le Bluetooth, c'est la vie".

    Partagez cet article sur

    Donnez votre avis

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *